Dans une interview donnée ce 21 Novembre à l’ex secrétaire général du PS, le journaliste Jean Michel Aphatie franchit une nouvelle étape et creuse un peu plus sa tombe.

Mais quelle mouche l’a piqué ?
Depuis quelques temps, nous savions Jean Michel Aphatie en roue libre, constemment critique envers tous ceux qui s’éloignent de l’idéal de libéralisme du gouvernement Macron. Mais de là à pousser le vice jusque à en faire une affaire religieuse..
En effet, ce mardi matin, le « journaliste » de France Info diffusait le discours du Bourget de Hollande « Mon ennemi, n’a pas de nom, pas de visage.. c’est la finance », tout en de demandant si, finalement, l’ancien président ne faisait pas de l’antisémitisme. En s’en prenant à son invité politique, J-M Aphatie plonge dans une lourde paranoïa et fustige ceux qui, par leur militantisme (ou discours) anti-capitaliste, feraient de l’antisémitisme profond.

A moins que cela ne soit stratégique..
En effet, il est possible que par cette manipulation sordide, l’interviewer ne défende encore que sa position libérale en se servant d’un certain protectionnisme religieux. Si c’en était le cas, c’est très grave. Il n’est pas concevable que le génocide d’un peuple serve à appuyer les argument propagandistes d’un pseudo-journaliste devenu le bouffon utile de la télévision et de la radio. Ce serait en quelque sorte un manque de respect total envers les familles de victimes de la shoah.. une forme d’antisémitisme inconscient, un mépris !

Juste pour le buzz ?
Il faut savoir que Jean Michel Aphatie est devenu un adepte de la critique, un accro du sensationnel. Aujourd’hui, pour lui, il n’est plus question de faire du journaliste. L’a-t-il vraiment fait une fois dans sa carrière ? Aujourd’hui, il s’agit de faire parler, de se montrer, de devenir le nouveau Zemmour, sans doute pour ne pas se faire oublier.
Il multiplie les dérapages.
Sur un Tweet du 19 Novembre, il n’hésite pas à insulter les sympathisants France Insoumise de troll, pour peu qu’ils réagissent et créent un buzz autour d’un précédent tweet expliquant qu’après le dérapage antisémite de Gérad Filoche, le Parti de Gauche n’hésiterai pas à l’accueillir.
En Aout dernier, c’est une remarque sexiste qui fera parler de lui. En effet, il juge la tenue de la présentatrice du JT de TF1, rappelant qu’en jour de deuil (attentat de Barcelone), il est inenvisageable que celle-ci soit habillée en rouge. Le noir étant de rigueur..
En Novembre dernier, il remettait en cause le suffrage universel à l’aide de l’investiture de Donald Trump.. chacun y comprendra ce qu’il veut.

Après avoir trempé son pain dans tout les plats (Le Monde, l’Express, Libération, Europe 1, Fr3, Canal Plus, RTL, France Inter…etc), J-M Aphatie apparait comme un opportuniste pour certains, ou une crapule pour d’autres.
Une chose est sûre, il y a bien longtemps qu’il ne propose plus de vrai journalisme. Et c’est peut-être ce qui fait de lui un outil des médias, indécrottable. Il est la représentation même de ce que proposent les médias subventionnés par l’état : du divertissement pour temps de cerveau disponible.

Mais attention à ne pas tomber dans le terrorisme intellectuel. C’est ce que fait Aphatie, se permettant des écarts qui lui vaudront chers dans peu de temps. Et pour l’écrire, je vais citer Johann Wolfgang von Goethe  :

Tout dans cette vie aboutit à des niaiseries et celui qui, pour plaire aux autres, sans besoin et sans goût, se tue à travailler pour de l’argent pour des honneurs ou pour tout ce qu’il vous plaira, est à coup un imbécile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *