Toujours le même mensonge du remboursement de la dette. La dette d’un état c’est à la fois l’investissement utile aux citoyens mais aussi la création de la monnaie dont à besoin le Pays. Il suffit de lire le traité de Maastricht pour voir que c’est absolument normal. Avant 1973, il y avait aussi de l’investissement mais sans dette parce qu’on ne passait pas par les banques privées pour investir mais par la banque de France ! La loi de 1973 donne le contrôle de la monnaie aux banques et donc le pouvoir de décider à notre place du développement de notre pays. Les grandes banques utilisent ce pouvoir pour accaparer toute création de richesse. Elles détournent la richesse produite par l’économie réelle grâce à l’évasion fiscale avec la complicité des états. Les grandes banques sont responsables de la crise économique de 2008. Elles ont été sauvées par les états qui appliquent une politique d’austérité et bradent les biens publics pour combler le trou. Encore une fois, les États et l’Europe, dirigés par des financiers, sont complices. En contrepartie, les banques accordent des prêts aux états même lorsque la gestion publique est mauvaise et ne favorise que l’enrichissement des plus riches. Il est nécessaire de reprendre le contrôle de notre monnaie. C’est un bien public qui doit être géré par une institution publique, la BCE si l’Europe accepte de redevenir raisonnable ou la banque de France sinon.

Comprendre en quelques minutes pourquoi le discours ambiant sur la dette n’est qu’une vaste arnaque visant à nous culpabiliser pour nous dépouiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *