Les militants frontistes se croient obligés de relayer les grandes œuvres du petit télégraphiste des lobbies américains protégé de Marine Le Pen.

Maître Collard, défenseur des petits retraités et sauveur des ménages modestes assujetis, que c’est beau dans le tableau, mais le portrait du GG Gilbert Gray est bien voilé, mais ouvrons la porte du petit cabinet où le visage hideux du pacte se cache.

Il est vrai que le business du mediocrate avocat avait fait long feu, les enquêtes publiques ayant révélées sa façon toute particulière de faire fonctionner sa boutique, s’arrangeant avec la déontologie pour se faire grande publicité et clientèle sur le dos de familles de victimes dans le désarroi.

Sa nouvelle carrière n’est pas plus glorieuse, après avoir convaincu une Marine le Pen toujours prête à s’entourer des personnages les plus sombres et crédules aux bateleurs de bas étages, il s’offre une tribune à l’assemblée nationale pour mieux servir d’autres manipulateurs, qui eux, se sont jurés d’avoir la tête de notre civilisation, rien de moins, Collard, s’il n’est pas le seul, était à la mesure de la trahison envers la France.

Collard dénonce ainsi à l’assemblée, l’horrible façon dont les gouvernements lèvent l’impôt.

Il ne faut pas s’y tromper, ce ne sont pas les gouvernements qui sont visés, ses amis de l’IFRAP ne voient pas d’un mauvais oeil la politique de droite mise en oeuvre.

L’objectif réel, c’est d’atteindre l’Etat et la façon dont notre Etat fait société, en se basant notamment sur l’impôt.

Car notre civilisation française est assise sur l’impôt, à l’inverse des paradigmes libéraux anglo-américains qui ont fondé leurs principes sur le refus des taxes et un individualisme qu’ils verraient bien poussé à son paroxysme.

http://www.gilbertcollard.fr/qag/fiscalisme-gilbert-collard-interpelle-gouvernement-demande-contribuables-associes/

« Fiscalisme : Gilbert Collard interpelle le gouvernement à la demande de « Contribuables Associés »
PAR NICOLAS M · 30 SEPTEMBRE 2014

Fiscalisme : Gilbert Collard interpelle le gouvernement à la demande de « Contribuables Associés »
Ministère interrogé : FIN – Ministère des finances et des comptes publics

Types de question QE

injustice fiscale

Question n°39-00435

M. Gilbert Collard interroge M. le ministre des finances et des comptes publics sur le nombre de contribuables, et par tranches d’imposition, qui ont été redevables de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, au titre des revenus de 2012, puis des revenus de 2013.

Question n°39-00436

M. Gilbert Collard interroge M. le ministre des finances et des comptes publics sur le produit de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, par tranches d’imposition, sur les revenus de 2011, 2012 et 2013 ; impôts dont certains contribuables constatent un alourdissement qui dépasse leurs moyens financiers.

Réponse émise le 10 mars 2015
La recette d’impôt sur le revenu s’est élevée à 59,5 M€ en 2012, à 67,0 M€ en 2013 et est prévue à 68,9 M€ pour 2014. La recette 2012 concerne essentiellement les revenus 2011, marginalement les revenus 2010 et antérieurs. La recette 2013 concerne essentiellement les revenus 2012, marginalement les revenus 2013 (revenus de capitaux mobiliers soumis au prélèvement forfaitaire obligatoire), marginalement les revenus 2011 et antérieurs. La recette 2014 concerne essentiellement les revenus 2013, marginalement les revenus 2014 (revenus de capitaux mobiliers soumis au prélèvement forfaitaire obligatoire), marginalement les revenus 2012 et antérieurs.

Le nombre de foyers fiscaux imposés est de 18,1 M au titre des revenus 2011 et de 19,1 M au titre des revenus 2012. Ce nombre est estimé à 17,4 M au titre des revenus 2013. Au titre des revenus 2012, 0,09 M de foyers fiscaux ont été taxés marginalement à 0 %, 1,8 M l’ont été à 5,5 %, 13,1 M à 14 %, 3,8 M à 30 %, 0,3 M à 41 % et 0,06 M à 45 %. Au titre des revenus 2013 (données relatives à environ 99 % des foyers attendus), 0,06 M de foyers fiscaux ont été taxés marginalement à 0 %, 0,4 M l’ont été à 5,5 %, 12,2 M à 14 %, 4,3 M à 30 %, 0,4 M à 41 % et 0,06 M à 45 %. »

Je rappelle que Contribuables Associés, c’est la bourse Tocqueville, pour former des cadres à faire du lobbying pour aligner la France sur les principes américains.

La privatisation généralisée de tous les secteurs est au programme, la fossoyeuse des services publics Agnès Verdier-Molinié, leur égérie, à côté, Maréchal Le Pen bien que des leurs, fait pâle figure, ou plutôt, fait dans la retenue.

Tout ce qui est Etat leur est étranger, la France, en tant que chef lieu politique d’organisation des affaires de la Cité, est une cible à abattre prioritairement car étant le dernier rempart à la financiarisation généralisée, ce que d’aucuns appellent pudiquement, mondialisation irrépressible.

Voici comment ils se présentent eux-mêmes :

« La Bourse Tocqueville, financée par Contribuables Associés et organisée par Alexandre Pesey, permettra, pour la cinquième fois, à cinq jeunes lauréats de découvrir des groupes de pression américains, « cousins » de Contribuables Associés.

Pendant près d’un mois d’immersion à Washington DC, ces jeunes gens vont assister aux séminaires et participer aux formations des think tanks (laboratoires d’idées) les plus prestigieux.

Comme les vingt-trois lauréats des années précédentes, ils vont découvrir les centres de pouvoir et partir à la rencontre des acteurs et décideurs de la vie politique américaine.

Benoîte Taffin, porte-parole de Contribuables Associés, rappelle la philosophie de cette initiative : « Le même esprit anime notre soutien à la bourse Tocqueville depuis que nous l’avons initiée : préparer la relève pour les groupes de pression et plus généralement pour diffuser dans la société civile les idées qui nous animent ».

Rappelant l’engagement de l’Association, elle ajoute que « la bourse Tocqueville est en quelque sorte un vivier pour Contribuables Associés, mais aussi pour d’autres associations partenaires de Contribuables Associés 
 : Ethic, l’iFRAP, Radio Courtoisie, Conscience politique et bien d’autres… ». »

http://www.contribuables.org/2007/07/cinquieme-annee-pour-la-bourse-tocqueville/

J’ai dénoncé la main-mise de ces réseaux sur le Front ainsi que leur entrée directe à l’Assemblée nationale où ils ont coopté dans tous les bords politiques.
Leurs actions ne se bornant pas au monde politique, puisqu’ils opèrent autant dans le monde économique, médiatique, que culturel, etc.

Un lobbying forcené dont nombreux membres de leurs fichiers usurpés à droite à gauche, connaissent des méthodes de levées de fonds, avec la myriade de filiales issues de ces réseaux qui découpent leurs cibles en tranches de salami, école, éducation, impôt, justice, retraite, automobiliste, électricité, gaz, santé, tout y passe, les techniques identiques, critiques en mettant en exergue des faits marginaux et les coûts pour le contribuables pour amener le tout dans le giron privé.

Aux USA, leurs mentors ne sont rien moins que les groupes d’influence les plus puissants au monde, et ont porté Trump au pouvoir en même temps que leurs réseaux sont étroitement liés au pouvoir russe et à ses oligarques maffieux.

C’est si petit et si gros que ça passe parfaitement, mais chacun est libre de juger de l’action de ceux qui trahissent notre pays en s’attaquant à ses fondations.

Le pire étant toujours de prétendre défendre le peuple et les plus modestes alors que ces lobbies sont stipendiés par les plus grands groupes financiers et à leur profit exclusif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *