Un sondage Harris Interactive pour la chaine parlementaire confirme l’opposition ultra majoritaire des français à la casse du code du travail à coup d’euro ordonnances Macron. Opposés à la loi travail de Valls Hollande El Khomri, les travailleurs de France refusent catégoriquement dans leur immense majorité la loi travail XXL, aggravant dramatiquement

67% des français sont contres les ordonnances, Macron, ultra minoritaire et totalitaire.

Avec plus de 2 français sur 3 contre les ordonnances Macron, il est indéniable que Macron et sa politique sont ultra minoritaires dans le pays. Ce qui explique d’ailleurs le recours à une méthode encore plus totalitaire que le recours à l’article 49.3 de la constitution pour contourner les débats au parlement, celle des ordonnances. Supprimant la forme même d’un débat démocratique à l’Assemblée.

Berger, Mailly, la CFDT et FO ultra minoritaire et contre les travailleurs : la majorité des travailleurs veut un mouvement social fort pour stopper les ordonnances Macron

Avec 57% des français se prononçant pour la grève et la manifestation,on se demande bien pourquoi il n’y a pas encore un mouvement massif, une grève générale bloquant les profits de ceux qui veulent détruire un siècle de conquête sociale en détruisant le mouvement social.

Les travailleurs français veulent se mobiliser. Ils sont plus nombreux ceux qui veulent participer au mouvement social (22%) que ceux qui sont contre ‘22%), et plus nombreux (35%) à le soutenir que ceux qui sont indifférents (21%).

On comprend mieux ici le rôle joué par la CFDT de Berger et FO de Mailly : diviser les travailleurs, empêcher par tous les moyens le front commun de la classe des travailleurs contre la classe des exploiteurs. C’est pour cela que le bras droit de Mailly a été recruté – illégalement selon le canard enchainé – comme bras gauche de Murielle Pénicaud la ministre en charge des ordonnances !

On comprend moins l’attentisme des états majors syndicaux de la CGT, de SUD, de la FSU… pourquoi ces journées d’actions à répétition mais ne réunissant pas l’ensemble des professions : un coup les routiers, un coup les fonctionnaires, un coup les transports publics… Une stratégie du ni tous ensemble ni en même temps 100% perdante qui est inacceptable et qui ne peut plus durer. Pourquoi n’y a-t-il pas une date pour une grande manifestation à Paris réunissant l’ensemble du monde du travail, syndicats et organisations politique pour déferler à un million sur les champs Elysées et stopper le coup d’état anti social du banquier occupant l’Elysée ?

Tous Ensemble à Paris contre les Macronnerie : vite une manif nationale pour lancer la grève générale

Les chiffres de ce sondage sont ultra encourageants pour le mouvement social, ils prouvent que l’énergie, la volonté sont là, que le peuple de France n’a pas perdu sa conscience de classe. Ilustrant l’urgence bien concrète et réelle de reconstruire un vrai parti communiste et de ramener la CGT sur des bases de lutte de classes, à l’opposé du soit disant syndicalisme rassemblé de la CES CFDT qui n’a donné que les défaites de 2003 et 2010, et de 2016. A l’inverse, en 2006, en bloquant le CPE, le tous ensemble et en même temps impulsés par la jeunesse a montré qu’il est possible de gagner. Ce chantier pour rendre à la classe des travailleurs ses outils de résistance syndicales et politiques, les militants du PRCF y sont investis à 200%. Avec notamment le 4 novembre 2017 à Paris un grand rassemblement pour les 100 ans de la Révolution d’OCtobre pour rassembler et fédérer les énergies pour retrouver l’élan révolutionnaire, dégager Macron, briser les chaines de l’Union Européenne et renverser le Capitalisme et faire place aux travailleurs. Tout en étant présent partout sur le front des luttes, et proposer à tous les niveaux d’organiser tous ensemble au plus vite une grande manif nationale à Paris.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/67-francais-contre-ordonnances-57-soutiennent-manifestations/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *